Gaz à effet de serre

Gaz à effet de serre

La qualité de l’air est un enjeu majeur de santé publique. C'est pour cette raison que la Ville de Saint-Lambert s'y préoccupe à travers diverses mesures.

Gaz à effet de serre

Consciente que les municipalités ont un rôle important à jouer dans la lutte aux changements climatiques, la Ville de Saint-Lambert a produit en 2023 un nouvel inventaire des gaz à effet de serre (GES).

L’inventaire fut réalisé par le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CRE Montérégie) et dresse un portrait actuel et précis de nos émissions afin d’orienter nos actions futures. Il est le fruit de plusieurs mois de travail et d’une analyse rigoureuse des émissions engendrées autant par les activités municipales que par l’ensemble de la collectivité.

Préoccupée par les enjeux environnementaux, la Ville de s’est jointe à un réseau mondial de villes partenaires dans la protection du climat (PPC) et a pris l’engagement de réaliser une démarche en cinq étapes sur 10 ans. La première étape de la démarche était de compléter un inventaire de GES à jour.

Cet inventaire sera accompagné d’un plan d’action comprenant un ensemble de mesures afin de contrôler et minimiser les émissions de GES à même leurs sources. À long terme, l’objectif est de réduire de 35 % nos émissions d’ici 2035.

  • En additionnant les émissions de GES du volet municipal à celles de la collectivité, on se retrouve avec un impact d’environ 71 700 tonnes éq. CO2 pour l’ensemble de la municipalité.
  • Pour compenser ces émissions de GES sur le territoire, il faudrait planter des arbres sur une superficie équivalant à six fois la taille de la ville de Saint-Lambert.
  • Les émissions de GES résultant des activités de la collectivité sont responsables de l’émission de 69 290 tonnes éq. CO2, soit 97 % de l’inventaire total de Saint-Lambert.
  • La plus importante des émissions de GES sur le territoire lambertois est accaparée par les transports routiers et le parc automobile des résidents représente la majorité des émissions dans cette catégorie.
  • La mobilité des citoyens est responsable de l’essentiel des émissions de GES dans l’inventaire de la collectivité, soit 66 %.
  • Les deux sources d’énergie produisant le plus d’émissions de GES dans la collectivité sont les combustibles des véhicules et le gaz naturel.
Consultez l'inventaire complet

Donnez-nous votre avis