Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


La Ville de Saint-Lambert dresse un bilan de la gestion des matières résiduelles sur son territoire

Vendredi 5 Février 2021

La Ville de Saint-Lambert désire profiter du début de la nouvelle année pour faire le point sur la production de matières résiduelles sur son territoire.

Sommes-nous sur la bonne voie? Oui et non… En effet, l’analyse des données des derniers mois permet de constater plusieurs points positifs, mais également quelques éléments à améliorer :

Check La quantité de matières recyclables et de résidus verts ramassée est assez constante, et ce, depuis 2018.
Check Depuis l’arrivée du bac brun en 2019, en moyenne, la Ville a atteint son objectif de valoriser mensuellement plus de 72 tonnes métriques de matières organiques. L’impact de cette nouvelle habitude de tri s’est traduit par une réduction de la quantité de déchets produits dès mai 2019 jusqu’en mars 2020. La production de déchets mensuelle est ainsi passée de 394 tonnes par mois avant l’arrivée du bac brun à environ 340 tonnes par mois après son arrivée.
x  Malheureusement, l’arrivée de la pandémie et le confinement à partir de mars 2020 ont eu comme effet collatéral d’augmenter la production de déchets résidentiels. Celle-ci est donc de retour à moyenne de 393 tonnes par mois.
Check Somme toute, au cours des dernières années, la production totale de matières résiduelles toutes catégories confondues a diminué. En effet, la quantité annuelle de matières mises en bordure de rue à Saint-Lambert a connu une variation de 8211 à 10 138 tonnes entre 2010 et 2018, pour ensuite diminuer à 7527 tonnes en 2019, puis à 7477 tonnes en 2020.
x Cependant, seulement 38 % de ces matières sont recyclées ou valorisées, alors que l’objectif est plutôt de 50 %.
Check Finalement, depuis l’implantation du conteneur de récupération du verre, nous avons valorisé 122 tonnes de verre. 

« Ce qui est particulièrement positif de ce bilan, c’est qu’il nous démontre clairement que les Lambertois sont au rendez-vous en ce qui concerne la collecte des matières organiques. Ce changement d’habitude a rapidement été intégré par la population, et ce, au plus grand bénéfice de l’environnement » a mentionné le maire Pierre Brodeur.   

Force est de constater que des efforts restent à déployer en ce qui concerne le tri des matières résiduelles. Les données indiquent qu’une quantité importante de matières n’aurait pas dû se retrouver à la poubelle. Le bon tri permet non seulement de limiter la quantité de déchets enfouis, mais a également un impact positif sur l’environnement ainsi que sur les dépenses de la Ville.

Au-delà de l’importance de bien trier, la réduction à la source reste le meilleur moyen de diminuer la quantité de déchets produite. Puisque nous risquons de passer encore beaucoup de temps à la maison en 2021, profitons de l’occasion pour nous pencher sur nos habitudes de consommation et sur les choix que nous faisons afin d’y apporter des changements significatifs.

Vous pouvez consulter

Tonnage annuel des matières générées
Graphique tonnage annuel

Comparaison du tonnage mensuelle de 2018 à 2020

Graphique comparaison mensuelle