Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Budget 2022 de Saint-Lambert : un exercice d’agilité et de courage pour le nouveau conseil

Mardi 7 Décembre 2021

La mairesse de Saint-Lambert, Pascale Mongrain, présentait le 6 décembre en séance extraordinaire le budget de la Ville de Saint-Lambert pour l’année 2022. Ce budget, qui s’établit à 61 533 289 $, comprend la taxation foncière pour les services de Saint-Lambert, de l’agglomération de Longueuil et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). 

Grâce à une gestion rigoureuse des dépenses locales, la hausse du compte de taxes pour les services locaux se limite à 4,36 %, sous l’inflation. La quote-part de l’agglomération de Longueuil entraîne, quant à elle, une hausse représentant 11,35 % sur laquelle notre Ville n’a aucun contrôle. Ainsi, le taux de taxation globale s’élève à 7,9 % pour la maison moyenne en 2022.

Pour les résidences, cela se traduit par un taux de taxation qui se situe à 0,8397 $ du 100 $ d’évaluation, alors qu’il était de 1,0021 $ en 2021. La charge fiscale pour la maison moyenne unifamiliale évaluée à 823 292 $ augmentera donc de 506 $ pour l’année 2022. 

« Nous sommes d’avis que nos citoyens ne peuvent être taxés au-delà de l’inflation. Lors de l’étude du budget, nous avons réalisé les contraintes auxquelles nous faisons face. En effet, 85 % de notre budget sont des dépenses non compressibles et dont les augmentations nous sont imposées : la masse salariale régie par des conventions collectives, des engagements contractuels et les quotes-parts de l’agglomération de Longueuil et de la communauté métropolitaine de Montréal. Il nous reste donc seulement 15 % de jeu pour équilibrer notre budget. C’est sur ce petit pourcentage que nous avons travaillé et sur lequel nous avons pris des décisions difficiles », a précisé la mairesse.

Enjeu budgétaire majeur

Pour la mairesse, l'un des principaux enjeux concernant le budget constitue le calcul de la quote-part de l’agglomération de Longueuil.

« Dans un souci de transparence, je dois vous dire que notre ville est en situation de détresse budgétaire, principalement à cause de la formule de partage des dépenses de l’agglomération. Parce qu’à Saint-Lambert, il n’y a pas de parc industriel, nous sommes désavantagés. En plus, la valeur moyenne de nos maisons est beaucoup plus élevée que dans le reste de l’agglomération, ce qui est encore plus pénalisant pour nous. C’est ainsi qu’en 2022, plus de la moitié de vos taxes iront directement à l’agglomération, sans que nous n’ayons un réel contrôle sur celles-ci », a poursuivi Mme Mongrain.

Faits saillants

Le budget 2022 propose notamment ce qui suit :

  • Maintien de la gratuité des plateaux sportifs aux organismes dont l’offre de service s’adresse aux jeunes ;
  • Maintien de la gratuité du transport en commun pour les aînés à faible revenu en offrant des titres mensuels « Accès 65 Hors Pointe » ;
  • Projet-pilote des alertes de déneigement pour le stationnement sur rue durant la nuit ;
  • Bonification des investissements dans la plantation d’arbres de l’ordre de 100 000 $ financés par l’augmentation des compensations pour les piscines résidentielles ;
  • Augmentation des heures d’ouverture à la bibliothèque, à la hauteur d’un budget de 50 000 $ ;
  • Ouverture de l’aréna durant l’été, ce qui engendra des revenus supplémentaires nets estimés à 23 000 $.

Des modifications aux activités courantes sont également incluses :

  • Le conseil municipal reverra l’enveloppe budgétaire reliée aux subventions aux organismes et aux partenaires afin de tenir compte de leur mission, du nombre de leurs usagers ou bénéficiaires et de leur situation financière. Ainsi, l’entente de parrainage au bénéfice de la Corporation de développement économique (CDE) de Saint-Lambert ne sera pas renouvelée au-delà du 31 décembre 2021.   
  • Par souci environnemental et économique, le programme Loisirs à la carte ne sera plus imprimé. De plus, le magazine municipal Vivre Saint-Lambert deviendra une publication saisonnière, passant de 6 à 4 parutions annuellement.

Investissements

L’évolution de la dette est également un défi auquel le conseil municipal doit faire face. Des investissements importants sont toutefois essentiels pour poursuivre le rattrapage du déficit d’entretien des infrastructures municipales afin d’assurer la qualité de vie et la sécurité des citoyens. 

« Plusieurs de nos infrastructures ne sont pas seulement vieillissantes; elles sont finies. Notre ville a cumulé 100 M$ de dette brute (75 M$ de dette nette). À ceux qui nous suggèrent d’emprunter davantage, nous répondons que cela reviendrait à taxer davantage nos citoyens, vu les intérêts et remboursements de capital à effectuer au cours des années subséquentes. Nous devrons en tenir compte dans le choix des projets à venir », a expliqué Mme Mongrain.       

Remerciements et conclusion

« Je remercie les directeurs et les employés de notre Ville pour leur expertise et leur soutien dans la préparation du premier budget du nouveau conseil municipal. Leur apport a été essentiel. Ce budget sera déterminant pour la suite des choses et j'ai confiance que nous trouverons des solutions innovantes pour assurer la pérennité de notre ville et de notre communauté », a conclu la mairesse.

Pour plus de détails sur le budget, consultez la page Budget.