Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Aucun projet de redéveloppement ne sera autorisé avant la fin du processus de refonte du plan et de la réglementation d’urbanisme

Mercredi 26 Mai 2021

Suivant l’annonce de l’entreprise PUR Immobilia concernant son rôle de développeur sur les terrains de l’usine Dare et de l’ancienne quincaillerie Rona, la Ville de Saint-Lambert tient à rappeler aux citoyens qu’un processus de refonte des outils d’urbanisme est en cours. Ainsi, aucun projet de redéveloppement ne sera autorisé dans le secteur Saint-Charles avant la fin du processus de refonte qui devrait s’échelonner sur 8 à 12 mois, soit jusqu’en 2022.

« L’annonce d’un promoteur en lien avec le redéveloppement du secteur Saint-Charles est une initiative privée, visant à faire connaître sa vision à la population et à entamer un dialogue. Je tiens à vous rassurer que le projet qu’il présente est appuyé sur une version préliminaire du programme particulier d’urbanisme pour ce secteur, qui sera revu et ajusté pour refléter la participation citoyenne dans le processus décisionnel. En aucun cas, elle n’engage la municipalité », a précisé le maire Pierre Brodeur.

Démarche de refonte en cours

Rappelons que depuis plusieurs mois, la Ville de Saint-Lambert a entrepris la mise à jour de son plan d’urbanisme et de l’ensemble de sa réglementation avec la contribution d’un comité de redéveloppement formé pour l’occasion et du conseil municipal. À la suite du dépôt des différents documents préliminaires au début de 2021, la Ville a consulté la population à l’aide de sa nouvelle plateforme de participation citoyenne virtuelle pour obtenir ses commentaires en lien avec le projet de refonte réglementaire. Un rapport de consultation sera produit et diffusé sous peu sur la plateforme.

Une révision de l’ensemble des documents sera réalisée afin de modifier les différents outils d’urbanisme préliminaires en fonction des commentaires reçus lors de la consultation. S’inscrivant dans ce processus, le plan particulier d’urbanisme du secteur Saint-Charles sera également ajusté en fonction des commentaires des citoyens, des recommandations du comité de redéveloppement ainsi que des élus. Le conseil municipal adoptera ensuite ce premier projet regroupant l’ensemble des outils d’urbanisme, avant de passer à l’étape de la consultation officielle.

« Rien n’est encore arrêté pour les perspectives de développement de ce secteur. Après l’adoption des premiers projets, qui reflètera les éléments forts des consultations, les règlements seront à nouveau soumis à votre approbation. Votre adhésion à cette vision d’avenir pour notre ville est importante et je vous incite à poursuivre votre participation lors de la seconde consultation. Seulement à la fin du processus, nous serons en mesure d’évaluer les projets qui nous seront soumis », a conclu le maire.