Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Refonte du plan de développement durable

Le développement durable a été adopté comme principe d’action par la communauté internationale depuis la fin des années 1980, puis inscrit dans la Loi sur le développement durable, adopté en 2006. Il y est décrit comme : 

« Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte (...) les dimensions environnementale, sociale et économique (...) ». 

Un développement durable vise donc l’épanouissement de l’ensemble des membres de la communauté, réalisé par la conduite d’activités économiques qui ne portent pas atteinte à l’intégrité écologique et aux ressources de la planète.

Pour une municipalité, il s’agit d’offrir un cadre de vie de qualité à l’ensemble des citoyens d’aujourd’hui et de demain, et ce, de façon efficace et cohérente sur les plans économique, social, environnemental et de la gouvernance. Pour ce faire, différents processus peuvent être mis en place par la municipalité, entre autres, pour limiter son empreinte écologique, être plus efficiente ou susciter davantage la participation et l’engagement des citoyens.

Premier plan de développement durable

Plan de développement durable

Dès 2010, la Ville de Saint-Lambert a souhaité intégrer des pratiques de développement durable à ses modes de gestion. Ainsi, le comité environnement s’est penché sur cette question afin de présenter au conseil municipal des recommandations devant servir de fondement pour ses actions futures en matière d’environnement. Afin de s’assurer d’être sur la bonne voie, la Ville a par la suite examiné les meilleures pratiques de villes au Québec, au Canada et à l’étranger qui ont déjà amorcé des initiatives de développement durable et a tiré de cette étude des suggestions pour Saint-Lambert. 

Ainsi est né en 2012 le premier Plan de développement durable de la Ville de Saint-Lambert, développé en collaboration avec Équiterre. Il comportait six axes d’intervention : la gestion municipale, l’efficacité énergétique et les gaz à effet de serre, la mobilité durable, l’eau, les matières résiduelles et les espaces verts. À l’intérieur de ses axes d’intervention étaient réparties 12 orientations et 68 actions devant être réalisées entre 2012 et 2016.

Au terme de ce premier plan, un bilan des avancées et de l’évolution des enjeux a été dressé. Ce bilan fait le constat que 79 % des actions prévues avaient été réalisée ou étaient en cours de réalisation. 

Vision d’aménagement durable 2035

La démarche lambertoise s’est ensuite poursuivie par un exercice de vision d’aménagement durable de son territoire. Celui-ci s’est soldé par l’adoption, le 26 août 2019, par le conseil municipal de la vision d’aménagement durable Saint-Lambert 2035, sous le thème « Une ville qui célèbre ses atouts dans le respect de l’existant ». 

Cette vision sur les vingt prochaines années servira à guider et à influencer tout futur document qui touche à l’aménagement du territoire.

Objectif

Forte de sa vision d’aménagement durable, la Ville de Saint-Lambert entreprend maintenant la mise à jour son Plan de développement durable et de son plan d’action couvrant la période 2020-2025. 

Ce plan servira d’ancrage et englobera l’ensemble des planifications et politiques de la municipalité. De plus, le développement d’actions pour les prochaines années inclura des modalités d’intégration des principes du développement durable au sein de l’appareil municipal (gouvernance, budget, définition des projets, approvisionnement, etc.) et favorisera l’interrelation entre les différents services municipaux. 

Le développement durable sera alors solidement ancré au cœur de l’ensemble des décisions municipales.

Étapes de réalisation

L’actualisation du plan de développement durable requerra la mobilisation des élus, des équipes municipales, des organismes partenaires et des citoyens pour assurer une pleine compréhension du concept, une adhésion et une participation à la mise en œuvre des orientations qui seront définies. 

Voici les grandes étapes de la démarche qui se déroulera en 2020, et son échéancier :

Échéancier de l'élaboration du plan de développement durable

Préparation du diagnostic

Cette étape a pour objectif de faire le point sur l’état d’avancement face aux multiples enjeux de la Ville en fonction des grandes thématiques du développement durable, soit économique, environnementale, sociale et de gouvernance. Un travail d’intégration des différents documents cadres antérieurs, a été réalisé, afin d’assurer la continuité et de synthétiser l’information dans un seul document d’analyse.

Il servira à assoir les discussions qui suivront en ayant un portrait plus clair de la situation actuelle.

Élaboration d’un plan de développement durable préliminaire 

À cette étape, un projet de plan de développement durable sera construit en intégrant les constats du diagnostic et les orientations et objectifs à rencontrer pour atteindre la Vision d’aménagement durable 2035. Le plan de développement durable établit la définition du développement durable, les orientations stratégiques, les cibles organisationnelles en matière de développement durable et les leviers à mettre en œuvre pour les atteindre. 

Afin de confirmer le bon avancement des démarches, un processus de consultation a été mis en place. D’abord, une consultation ciblée, prenant la forme d’un questionnaire, sur la maturité des pratiques de développement durable se rapportant aux différents enjeux de développement durable a été réalisé auprès des élus, des employés municipaux, des membres du comité d’environnement et d’autres organismes partenaires. Puis, des groupes de discussions ont été formés dans le but de recueillir les perceptions et un maximum d’idées pour bonifier le plan préliminaire. Vous pouvez consulter la synthèse de ces activités préliminaires.

Élaboration d’un plan d’action préliminaire 

Le premier jet d’un plan d’action sur cinq ans sera élaboré avec la contribution d’un large éventail de parties prenantes. 

Le projet de plan d’action comprendra les objectifs généraux et spécifiques, les stratégies, les actions, les responsabilités, les besoins et coûts, de même que des indicateurs permettant d’en mesurer le progrès.

Tenue de consultations citoyennes

Les versions préliminaires du plan de développement durable et de son plan d’action seront soumise à la consultation citoyenne. 

À cette étape, les citoyens seront appelés à confirmer le travail réalisé jusqu’à présent et à transmettre leurs commentaires et leurs suggestions. Il s’agira d’un exercice de cocréation où les citoyens participeront activement. Afin de susciter la participation du plus grand nombre, cette consultation se tiendra à la fois en ligne et lors d’une assemblée de citoyens organisée à cet effet. 

L’objectif poursuivi est de s’assurer que le plan de développement durable et son plan d’action répondent aux attentes des citoyens afin qu’ils puissent se l’approprier et qu’il devienne un outil incontournable pour l’avenir de notre ville.

Adoption et diffusion du plan de développement durable

À la suite des consultations, les documents préliminaires seront finalisés pour prendre en compte les commentaires et suggestions des citoyens. 

La version finale sera soumise pour adoption par le conseil municipal, puis diffusée au sein de la communauté lambertoise.

Un comité de suivi sera mis en place pour s’assurer de sa mise en œuvre et suivre annuellement l’atteinte de son plan d’action.

Des questions?

Si vous avez des questions sur la démarche, nous vous invitons à communiquer avec nous à environnement@saint-lambert.ca