Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Comité de gestion des déplacements

CirculationLe Comité de gestion des déplacements étudie les demandes et les problématiques concernant la signalisation et le contrôle de la circulation sur le territoire de Saint-Lambert.  

Plus spécifiquement, son mandat est de :

  • recevoir les requêtes et les plaintes concernant la circulation, son contrôle ainsi que l’utilisation et la sécurité du réseau routier sur le territoire de la Ville;
  • de formuler des avis et des recommandations au conseil municipal concernant des modifications à apporter pour l’amélioration de la circulation;
  • de procéder au suivi de la réalisation du plan directeur de circulation adopté en 2013;
  • d’étudier de façon générale d’autres dossiers relevant de son champ d’expertise.

Puisqu’il s’agit d’un comité consultatif, le conseil municipal a la responsabilité d’adopter les recommandations et de prendre les moyens, par résolution ou par réglementation, pour leur mise en application.

Ses membres

Le Comité de gestion des déplacements est formé des personnes suivantes :

  • de la conseillère Julie Bourgoin, à titre de présidente
  • du directeur du génie, de l'urbanisme et de l'environnement, Éric Painchaud
  • du directeur des travaux publics, Ronald Laurin
  • du capitaine du Service de police, Jonathan Ranou
  • du directeur de la planification et du développement du transport du Réseau de transport de Longueuil, Nicolas Tanguay
  • et des citoyens Lissa Morotti (depuis avril 2014), Philippe Côté (juillet 2018), Jeff Desruisseaux (depuis avril 2019) et Serge Delpeche (fevrier 2020).

Problématique de circulation

Si vous êtes préoccupé par la vitesse ou d’autres problèmes de circulation dans les rues locales de votre voisinage ou ailleurs sur le territoire, vous pouvez faire part de la situation à la Ville en remplissant le formulaire ci-dessous.

Suivant sa réception, votre demande fera l’objet d’une analyse afin de déterminer si des mesures d’apaisement de la circulation ou de suivi peuvent être mises en place. 

Étape 1 : Vérification des critères d’admissibilité

La demande sera soumise à un comité technique interne qui en fera l’analyse. Les critères suivants devront être respectés pour que la situation soit admissible à une mesure d’apaisement ou de suivi :

  1. La mesure d’apaisement sera appliquée sur une rue locale seulement.
  2. Plus de 15 % des véhicules doivent rouler à une vitesse supérieure à 45 km/heure.
  3. Si la rue concernée fait partie d’un circuit du Réseau de transport de Longueuil (RTL), une analyse par le RTL sera requise au préalable. 

Si une analyse du volume ou de la vitesse de la circulation est requise afin de vérifier l’admissibilité de la demande, la Division du génie, en collaboration avec la Direction des travaux publics, sera responsable d’effectuer le comptage véhiculaire.

Étape 2 : Détermination des mesures d’apaisement appropriées

Lorsque la mise en place d’un mécanisme d’apaisement de la circulation est justifiée, le comité technique en fera la recommandation au comité de gestion des déplacements lors de l’une de ses neuf rencontres annuelles. 

Les mesures d’apaisement de la circulation possibles : 

MesuresAvantages Inconvénients

Surveillance policière

  • Réalisation rapide et peu coûteuse
  • Sensibilisation directe aux automobilistes
  • Action ciblée aux heures critiques
  • Solution à court terme

Installation d’afficheurs de vitesse amovible ou fixe

  • Installation du dispositif sur une longue période
  • Sensibilisation directe aux automobilistes sans présence policière
  • Action ciblée 
  • Usage limité étant donné la disponibilité des appareils
  • Faible efficacité en période hivernale étant donné la recharge des piles à l’énergie solaire

Ajout de marquage au sol ou signalisation

  • Mise en œuvre relativement rapide
  • Sensibilisation directe aux automobilistes sans présence policière
  • Action ciblée 
  • Marquage non visible durant la période hivernale
  • Entretien annuel coûteux

Installation de bollards flexibles

  • Baisse de vitesse significative à l’endroit de l’implantation
  • Action ciblée 
  • Impossibilité d’installation durant l’hiver
  • Coût élevé pour l’enlèvement et la mise en place (main d’œuvre)
  • Élimination d’espaces de stationnement à proximité du bollard pour permettre la circulation
  • Coût élevé de remplacement des bollards endommagés

Installation de dos d’âne

  • Réduit la vitesse à l’endroit de l’installation de façon permanente
  • Peut diminuer le débit de la circulation de transit
  • Action ciblée 
  • Peut occasionner des niveaux sonores élevés lors du freinage et d’accélération des véhicules à proximité de l’implantation
  • Augmente le temps de parcours pour les services d’urgence
  • Peu convivial pour les cyclistes et les personnes à mobilité réduite
  • Ne convient pas aux artères et rues collectrices ayant un fort débit de circulation
  • Risque de déplacer le débit véhiculaire sur une autre rue à proximité
  • Coût élevé pour la mise en place et l’entretien

Étape 3 : Approbations supplémentaires

Certaines mesures nécessitent des approbations suivant la recommandation du comité.

Résidents du secteur visé

Si le comité recommande l’ajout d’un dos d’âne ou d’un bollard 30 km/h, des conditions supplémentaires s’appliquent telles que l’approbation d’au moins 50 % des résidents touchés par cette mesure. 

À cet effet, vous pouvez consulter les politiques suivantes :

Vous y trouverez également les conditions pour demander le retrait de l’une ou l’autre de ces mesures. 

Conseil municipal

Selon le type de mesures recommandées, le comité de gestion des déplacements pourrait devoir les soumettre au conseil municipal.

Formulaire de demande

Numéro civique, rue, ville, code postal