Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Plan d’action de gestion de l’agrile du frêne

Agrile du frêneConsciente des conséquences de cette infestation, la Ville de Saint-Lambert multiplie les actions depuis l’automne 2012. Depuis 2015, la Ville se dote officiellement d'un plan d’action de gestion de l’agrile du frêne annuel.

Ce plan d'action prévoit des mesures à la fois pour préserver la présence du frêne à Saint-Lambert, pour amortir les impacts de l’insecte ainsi que pour renouveler et diversifier le couvert forestier, et ce, autant sur le domaine public que privé. 

Plan d'action pour le domaine public

Sur le domaine public, le plan d’action prévoit les mesures suivantes :

  1. poursuivre l’inventaire des arbres publics et effectuer une mise à jour de l’inventaire des frênes;
  2. reconduire le traitement des arbres traités à l’insecticide TreeAzin aux deux ans;
  3. poursuivre l’abattage des frênes morts, dangereux ou moyennement dangereux, atteint par l’agrile du frêne, en déclin prononcé ou ayant une espérance de vie inférieure à cinq ans;
  4. remplacer les arbres abattus; 
  5. procéder à une campagne d’affichage sur les frênes à abattre;
  6. prioriser l’élagage et l’abattage des frênes, lorsque les conditions le permettent, entre le 1er octobre et le 15 mars uniquement;
  7. assurer les efforts pour développer la valorisation du bois de frênes avec l'agglomération de Longueuil.

Plan d'action pour le domaine privé

Sur le domaine privé, le plan d’action prévoit les mesures suivantes :

  1. offrir aux résidents, au cours de l’été, un service d’accompagnement personnalisé gratuit en vue de reconnaître les signes et symptômes de l’agrile du frêne;
  2. offrir un service-conseil téléphonique gratuit sur l’agrile du frêne, pendant l’été, par la ligne info-environnement;
  3. distribuer le Guide municipal du choix des essences d’arbre à planter au coût de 4,00 $ et le rendre disponible pour consultation sur le site Internet et dans les bâtiments municipaux;
  4. communiquer le Rapport annuel de situation de l’agrile du frêne;
  5. supporter le remplacement des arbres privés et l’augmentation de la biodiversité forestière par la distribution à faible coût d’arbres indigènes, particulièrement rares à Saint-Lambert;
  6. conserver la gratuité des permis d’abattage de frênes;
  7. abolir le coût du permis de traitement au TreeAzin;
  8. conserver l’obligation d’abattage des arbres dangereux.

Pour y parvenir, le conseil municipal a prévu au plan triennal d’immobilisation (PTI) un montant substantiel de 400 000 $ annuellement en 2015, 2016 et 2017. Il sera dédié exclusivement au dossier de l'agrile du frêne et au reboisement du territoire.

Ce plan d’action n’est pas immuable. Il sera révisé en fonction de l’état des connaissances et des recherches dans le but d’être le plus efficace possible pour lutter contre cette infestation.